Le journal

Rencontre avec Christine, jardinier au Potager du roi

Nous avons eu la chance de nous attarder un peu avec Christine Dufour, jardinier responsable des cultures lègumières au Potager du roi en la suivant lors de la taille des tomates en juin dernier. L’occasion pour nous de vous faire découvrir aujourd’hui à travers son regard l’univers passionnant du Potager du roi, site historique de l’École nationale supérieure de paysage dont sont extraits nos ingrédients naturels. Allez hop, en bottes !

jardinier, potager du roi, versailles, récolte, naturel, mademoiselle saint germain

MSG: Vous collaborez au Potager du Roi depuis combien de temps ? 

Christine : Je travaille comme jardinier responsable des cultures lègumières au Potager du roi depuis 1992, puis  responsable des cultures en 2011. Mon domaine de compétence est plus spécifiquement celui des cultures potagères.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce lieu unique ?

La diversité des cultures et des méthodes de travail, une équipe de jardiniers motivés et de bonne humeur.

En quoi consiste votre travail au quotidien ? 

Notre travail quotidien consiste à programmer les différentes cultures, les mettre en place, les entretenir et les récolter. C’est simple à dire mais moins simple à faire ; il faut constamment s’informer et chercher des solutions ; il faut à la fois penser et agir sans avoir peur de l’effort physique. Quel est le premier geste du matin ? Le matin, nous nous retrouvons pour planifier le travail de la journée. Le dernier du soir ? Le soir avant de partir, c’est le rangement des outils et du matériel de travail et la fermeture des locaux.  Je prends toujours un moment pour noter ce qui a été fait.

Quelle est pour vous la qualité essentielle du Potager du Roi que les gens ignorent ? 

Le sytème de culture mis en place qui respecte le sol, les plantes et les usagers de par ses différentes techniques. Nous travaillons avec peu de moyens financiers et humains. C’est positif car c’est aussi notre moyen de participer pleinement à la transition énergétique et écologique. Parfois c’est frustrant de ne pas pouvoir faire plus et mieux.

Si vous aviez pu rencontrer JB de la Quintinie, que lui auriez-vous dit ? 

Je pense que je lui aurais posé beaucoup trop de questions sur les murs, le système de drainage, les jardiniers, leur travail, le nom des plantes, les méthodes de cultures et tant d’autres !!

Photo Didier MEYNARD
En savoir plus :
www.ecole-paysage.fr
www.potager-du-roi.fr

Pensez global, consommez local.

MADEMOISELLE SAINT GERMAIN

Panier Article supprimé. Annuler J'ai un code promo
  • Aucun produit dans le panier.