Mois : décembre 2018

Rituel cocooning d’hiver

J’imagine sans peine Marie-Antoinette se délectant de la douceur des longues balades de fin d’automne, savourant la tendresse des rayons de soleil encore tièdes sur sa peau. A peine sortie du petit Trianon, sa main s’appose sur le magnifique sophora que son époux a fait venir de Chine à peine quelques semaines plus tôt. Son regard se perd dans les reflets chatoyants des feuilles des arbres, qui se sont revêtus au fil des jours de teintes mordorées avant de parsemer le sol. Nous sommes en décembre 1774 et les jardins qui l’entourent ne sont que ravissement pour les yeux, réunissant les plus beaux spécimens des quatre coins du Monde. Quelques pas suffisent pour s’en faire une idée, le chêne chevelu côtoyant avec grâce le cèdre du Liban ou encore l’arbre aux quarante écus (ginkgo biloba), arbres sacrés parmi les sacrés. Les jours raccourcissent et deviennent trop frais et trop courts pour apprécier ce cadre exceptionnel à sa juste valeur : si ses joues rosies par le froid ajoutent sans doute à son charme, sa royale peau est malgré tout mise à rude épreuve. Cette préoccupation serait-elle réservée aux seules reines ? Je ne le pense pas, aussi je me suis plongée dans les secrets de beauté de ces dames pour vous concocter un rituel cocooning d’hiver placé sous le signe de la douceur :

1. On nettoie en douceur

Quel que soit notre type de peau, notre rituel cocooning commence par le nettoyage. Même si nous avons pris soin de la protéger cet été, notre peau s’est retrouvée exposée à une multitude d’agressions environnementales qui ont affaibli notre épiderme.

Au quotidien, on la nettoie à l’eau claire matin et soir. Cela permet en effet de débarrasser la couche supérieure de l’épiderme du sébum accumulé et de la pollution (ce particulièrement si notre peau est grasse à mixte).

Notre peau nécessite par ailleurs une exfoliation délicate une à deux fois par semaine : idéalement, on lui applique un masque gommant hydratant, destiné à dégager les pores sans agresser la peau.

Ma botte secrète

Puiser, comme toujours, dans les secrets de beauté des grandes dames d’antan, et pas des moindres ! La pommade de concombre, chérie alors pour son haut pouvoir d’hydratation, fut en effet élevée au rang de véritable standard de la cosmétique au temps des Lumières.

Inspiré de cette recette, le Masque Gommant Ressourçant associe concombre et sable ultrafin de Fontainebleau pour offrir à notre peau gommage et hydratation en un seul geste. Ce dernier point répond à un besoin pour tous les types de peaux : même si cela ne coule pas de source, les plus grasses nécessitent elles aussi d’être hydratées !

2. On hydrate intensément

A l’aube de l’hiver, les peaux sèches subissent le contre-coup de l’été puis de la rentrée. De fait, elles ont donc grand besoin qu’on prenne soin d’elles. Notre objectif premier ? Estomper les marques d’agression laissées par l’été indien (rides, rougeurs…) et les nourrir en profondeur.

Les peaux grasses à mixtes ne sont pas en reste non plus : elles ont tendance à sécréter plus de sébum, ce qui entraîne un teint luisant, voire l’apparition de quelques boutons… Comme les peaux sèches, elles ont donc besoin d’un véritable rituel cocooning pour les rééquilibrer en douceur.

Ma botte secrète

Emprunter à nos renommées aïeules l’un de leurs emblématiques secrets de beauté, l’eau de la Reine de Hongrie. Si elle doit son nom à un (pieux ?) mensonge, ses qualités, elles, en firent un cosmétique apprécié des grandes dames du XVIIIe siècle… Avant que l’Eau de Cologne ne la relègue au second plan sous le règne de Napoléon 1er. Pourtant, les vertus de celle qui n’était alors rien d’autre qu’un distillat de romarin sont dignes d’intérêt, encore aujourd’hui ! On lui prête en effet une action anti-oxydante et stimulante pour l’éclat de notre teint.

C’est donc, sans surprise, le romarin qui a les faveurs des peaux les plus délicates pour ce rituel d’hiver. On lui prête en effet – entre autres vertus – un pouvoir anti-oxydant… Sans compter qu’elle n’a pas son pareil pour rehausser l’éclat de notre peau !

Une fois notre peau nettoyée, on applique chaque jour en massage doux le Baume d’Eclat (de préférence le soir, sauf pour les peaux très sèches). Soin par excellence des peaux sèches à très sèches, ce baume est très nourrissant, leur offrant un véritable rituel cocooning.

Si notre peau est plutôt grasse à mixte, on peut aussi opter pour la Crème d’Eclat, hydratante tout en proposant une texture légère (idéale pour ne pas obstruer les pores de ce type de peaux).

3. On achève notre rituel cocooning en beauté en précisant le geste

Grand oublié de nos rituels beauté, le contour de l’œil est pourtant particulièrement sensible. La peau y est en effet très fine et l’absence de follicules pilo-sébacés ne lui permet pas d’assimiler les corps gras de manière optimale. Or, l’absence d’hydratation correcte de cette zone délicate peut provoquer un effet de “poches” malvenu…

Pour cette raison, j’ai concocté pour nos douces paupières un Soin Contour des Yeux Ressourçant. Inspiré lui aussi de la pommade de Concombre, ce soin à la composition très light (8 ingrédients seulement !) est conçu pour lisser et défatiguer le contour de nos yeux, leur assurant l’hydratation dont ils ont besoin. A utiliser matin et / ou soir pour sublimer notre regard de biche !

Une peau d’une douceur infinie, des yeux défatigués et surtout le plaisir de s’accorder un moment rien qu’à soi chaque jour… Notre rituel cocooning d’hiver ferait probablement des envieuses à la Cour, non ?!